A l'affiche

Beaubec Productions au festival Cinéma et Ruralité au cinéma LE REXY de Saint-Pierre-en-Auge

 

C’est dans la commune de Saint-Pierre-en-Auge, qui rassemble désormais Saint-Pierre-sur-Dives et 6 autres communes, que se déroulait le festival « Cinéma et Ruralité ».  Beaubec Productions y  était invité à assister à la projection, le samedi après-midi 26 mars, des « Racines et des Haies », et, le lundi soir suivant, à  celle de « Tant qu’il y aura des Pommes ».

Il faut d’abord noter le courage de l’équipe de bénévoles qui anime le festival.  Le COVID a empêché déjà deux manifestations, et donc la sensibilisation du public est partiellement à refaire. Si vous ajoutez le beau ciel bleu du samedi, vous comprenez que la vingtaine de personnes assistant  à la projection étaient des passionnés, et  le public a participé  jusqu’au bout au débat qui a suivi. Réflexions sur la situation locale du bocage du pays d’Auge, questions sur l’actualité de Beaubec Productions et du montage du film… Cela a été un très bon moment.

Le lundi suivant, la séance consacrée à la projection de « Tant qu’il y aura des pommes » a rassemblé un public plus nombreux, et qui comprenait des élèves du lycée agricole de la Région, qui comporte une filière cidricole. C’était un « test » pour le documentaire sur le verger-conservatoire de Merval, car, contrairement aux autres films de Beaubec Productions, « Tant qu’il y aura des pommes » n’a pas encore bénéficié d’une diffusion étendue. Le test a été  plus que positif. Non seulement le film a été bien perçu et très apprécié, mais encore le débat qui a suivi a été fort riche. L’intervention d’une élue du Conseil Régional de Normandie, élue d’opposition EELV, qui a souligné le rôle du politique dans les questions actuelles qui traversent les pratiques agricoles, les réflexions des élèves du lycée (une proposition de contact entre leurs professeurs et Beaubec Productions pour une séance autour du film leur a été faite),  ou de membres du public connaissant bien la filière de la pomme, tout a concouru à un débat riche et fructueux.

L’avenir de Beaubec Productions a été évoqué. L’occasion pour Marie Benoit d’annoncer la création de l’association « Mises en Seine », qui sera certes plus rouennaise que brayonne mais qui aura, comme Beaubec Productions, vocation à illustrer les thématiques environnementales dans  la Région. L’équipe du Festival semble déjà intéressée !  (contact : misesenseine@gmail.com)