Journal de tournage

Aller à l'article le plus ancien

 

Samedi 1er juillet 2017

Premiers tournages

Nous (c’est-à-dire Jean-Yves, le réalisateur, notre stagiaire Floralie et moi-même, la « plume » de Beaubec Productions)  avons continué nos prises de vue, entamées avec Christophe Gautier, en procédant à un premier tournage plus « collectif »  dès le 1er juillet, profitant de l’assemblée du CETA (Centre technique d’études apicoles), section du SAHN – qui réunit une bonne trentaine d’apiculteurs  et illustre parfaitement le rôle, les activités et l’utilité du syndicat : un tour de table permet d’évaluer la saison apicole, des thématiques comme celle de l’abeille noire sont évoquées, des reines fécondées sont distribuées, et de précieux conseils sont échangés.

Autant dire que nous étions toute ouïe, et que la caméra a engrangé pas moins d’une heure de rushes…

Et nous avons participé au repas à l’atmosphère conviviale, où, malgré le temps grisou, des grillades ont été cuites au barbecue. Du coup, des contacts ont été pris, des interlocuteurs pressentis, et notre travail commence à se dessiner ! D’autant que dès le  jeudi 6, jour du Comité de Pilotage du film, une interview aura lieu avec le journal Paris-Normandie.

Nos manches commencent donc à sérieusement se retrousser ! 

 

Vendredi 16 juin 2017

Première réunion du Comité de Pilotage

Le bateau est paré à virer,  la machinerie commence à s'échauffer, l'embarquement s'opère : nous sommes encore à quai, mais notre destination se précise, grâce aux membres du syndicat apicole qui sont venus pour la première fois à Beaubec, préparer l'aventure... 

Cette première réunion du "Comité de Pilotage" a été, à notre sens tout au moins, bien fructueuse : ce que c'est que d'avoir une stagiaire en première année de BTS production-cinéma, préposée  aux tableaux excel, à la rédaction de compte-rendus, à la conception de documents thématiques et au suivi des plannings rétroactifs !  Un vrai luxe, dont nous profitons pour écouter au mieux nos nouveaux  partenaires. 

D'autant qu'ils sont aussi passionnants que passionnés , à vrai dire, et semblent bien motivés. Non seulement le prétexte du film sera le centenaire du SAHN, mais encore la sortie de  notre documentaire normand coïncidera avec la tenue du 22è congrès national bisannuel de l'apiculture, en 2018. Une grosse manifestation - sans nous mettre la pression, nous nous devons d'être à la hauteur de l'évènement prévu ! 

La discussion  fut  donc dense, et aussi féconde qu'un champ de fleurs pollinisé. Premier effet profitable, le changement du titre. Nous avons inversé les deux termes de la proposition de départ, et les avons reliés par un "deux points" renforçant le lien de causalité. Et c'est bien mieux comme cela... 

Dès à présent, les prises de vues du film "Demain, l'abeille : la dette humaine" vont donc s'enchaîner. Le temps de gagner le large, de gonfler nos voiles, et de partir enfin vers le nouveau monde !!! 



L'équipe de Beaubec Productions, renforcée par la présence de Floralie, stagiaire "BTS chargé de production" du lycée Corneille. 

 

Retour à l'article le plus récent